Lampes à décharge

Leur nom est dû au principe de leur fonctionnement : Une décharge électrique est créée entre deux électrodes dans une enveloppe en quartz remplis de gaz  sous haute pression. Cette décharge produit une excitation des atomes qui en résulte une libération d'énergie sous la forme de lumière visible. L'inconvénient est que ces lampes demandent quelques minutes pour que le flux lumineux soit au maximum et que le ré allumage à chaud n'est pas possible, sauf dans des cas bien précis et couteux.

Il existe trois familles de lampe à décharges :

La lampe à vapeur de mercure, la lampe à vapeur de sodium et la lampe aux halogénures métalliques. Ces sources doivent être généralement connectées avec un appareillage approprié communément appelé « ballast » ou « platine d'alimentation ».

  • Les lampes à vapeur de mercure (ou ballon fluo.)

Auparavant utilisées essentiellement dans l'éclairage routier ou dans les entrepôts, ces lampes ont eu leurs heures de gloire. Elles permettaient de remplacer les lampes incandescente de 1000w sous condition d'y ajouter un ballast (ou self). Elles n'ont que rarement été utilisées pour d'autre application du fait que leur très mauvais rendu des couleurs : IRC 50. Elles sont programmées à disparaître en avril 2015.

Le tube fluorescent qui fait lui aussi parti de cette famille.

  • Les lampes à vapeur de sodium

Deux sous-catégories :

1) Sodium haute pression

Elles ont supplanté les lampes à vapeur de mercure : Durée de vie et flux lumineux supérieur mais d'une couleur jaune-orangé et un mauvais IRC  (25) ce qui les cantonnent dans l'éclairage public, routier ou parking. Il existe toutefois une exception : La lampe sodium blanche qui a un IRC de 80 à 85 au détriment de son rendement lumineux 50 lm/W.

2) Sodium basse pression

On les retrouve dans l'éclairage de tunnel ou encore dans les régions à fort brouillard. Ces lampes sont dites « monochromatiques » car elles émettent un rayonnement lumineux uniquement dans une longueur d'onde jaune-orangé. Pourquoi cette lampes pour ces applications ? L'œil perçoit mieux les formes lorsqu'elles sont éclairées avec une lumière jaune d'où leurs utilisations dans un environnement enfumé ou brumeux.

  • Les lampes aux halogénures métalliques

De température de couleur blanche, leurs performances et leurs compacités (de 20w à 150w) ont permis à ces sources de pouvoir s'intégrer dans des luminaires de tailles réduites et de pouvoir remplacer les lampes halogènes peut efficaces et gourmande en énergie.  Excellents rendu de couleurs (IRC >80 et >95), durée de vie moyenne de 8000 heures sont leurs atouts incontestable tel que l'éclairage de commerces, vitrines... Là où l'éclairage est allumé en permanence et l'on recherche un éclairage performant et plus économique.

Elles sont aussi leur place pour une utilisation extérieure telle que l'éclairage de parking, bâtiments, de terrain de sport ainsi que dans l'industrie, les grandes surfaces tel que les entrepôts.